American Folk Songs : A.I. and harmonisation

En 1958, Pete Seeger a enregistré Black Is The Color Of My True Love’s Hair. En 2019, j
revisite cette chanson folk avec l’aide d’une intelligence artificielle développée par des
chercheurs de Spotify CTRL Paris. Vous pouvez écouter l’enregistrement original issu du
catalogue de Folkways Records.

L’outil d’I.A. a créé une harmonisation originale sur la voix de Pete Seeger.

Comment ça marche?

L’outil d’I.A fonctionne avec une cible et une source. La cible est la mélodie que vous voulez harmoniser et la source est le morceau de musique que l’outil va adapter à la cible.

Par exemple, SKYGGE a utilisé une partition de cordes d’une chanson Bossa nova (très différente de Black Is The Color). Il voulait alimenter la machine avec des harmonies très sophistiquées sur la mélodie simple de Black Is The Color.

Une Bossa nova pour étoffer une chanson traditionnelle folk…

La technologie de d’I.A. a adapté la partition de cordes de la Bossa Nova à la mélodie folk et a généré une superbe partition de cordes avec de belles harmonies, comme si elle avait été créée pour cette chanson spécifique. Un quatuor à cordes a ensuite joué cet arrangement dans un studio pour y apporter les nuances de l’interprétation humaine.

… et aussi de la musique de l’ère élisabéthaine

Parmi les juxtapositions d’un autre monde, citons Amazing Grace interprétée par l’artiste canadienne Kyrie Kristmanson, enrichi du son adapté de la messe à trois voix de William Byrd. SKYGGE a utilisé un morceau de musique de harpe de la période romantique transformé en guitare acoustique sur Shenandoah de Pete Seeger, un autre titre de l’EP American Folk Songs, harmonisé avec l’I.A.

Ailleurs, l’intelligence artificielle a généré un chœur à partir de la voix originale de Pete Seeger sur Black Is The Color, la multipliant en un déferlement d’harmonies vocales adapté à Amazing Grace. Un solo de saxophone généré par l’I.A. donne un groove étrange à Amazing Grace, et un solo de trompette également généré par l’I.A.  entraîne Song Of Myself de Peggy Seeger dans un territoire électronique expérimental.

Inspiré par ces nouvelles idées générées par l’I.A., SKYGGE a enregistré cet EP avec le contrebassiste français Stéphane Kerecki, et un quatuor à cordes interprétant ces arrangements conçus avec l’I.A.